Accueil

Sommaire

Plateforme numérique mutualiste sur la nature et l’usage de la pierre

Cette plateforme numérique a pour objectif d'inventorier toute information concernant l’usage de la pierre bourguignonne depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours.

Ce projet a été initié par l'umr 6298 ARTeHIS « Archéologie – Terre – Histoire - Sociétés » (porteurs de projet : Stéphane Büttner et Christian Sapin) et financé, pour les années 2010-2013, par la Région Bourgogne (CPER), l’Union Européenne (FEDER) et le Ministère de la Culture et de la communication (DRAC Bourgogne)[1].

                   Bandeau financeur.jpgLogo drac bourgogne hd.jpg


La Bourgogne possède une identité fortement marquée par les arts de la construction et de la sculpture. Les ressources géologiques exploitables y sont nombreuses et variées.

Pierres dans les constructions

Sur la base d’une documentation argumentée, il s’agit donc de recenser les carrières et les différents types de pierres qui en ont été extraits. En parallèle, sont également inventoriées toutes les identifications de matériaux réalisées sur les constructions et sur les objets lapidaires (statues, sarcophages, meules, etc.). Toutes les données historiques liées à l’extraction ou à la mise en œuvre de la pierre sont également prises en compte afin de fixer le cadre chronologique (sources archéologiques, sources archivistiques, etc.).

Les données sont abondantes et sont perpétuellement complétées par les nouveaux travaux de recherche. La plateforme a donc été conçue comme un espace, évolutif et pérenne, permettant à la fois d'inventorier et de traiter ces données.

Un espace numérique mutualiste et collaboratif

L’espace numérique comprend une plateforme de consultation (en accès libre), de saisie et de discussion (sur inscription - lien) construite sur la base du moteur MediaWiki par le laboratoire Le2I de l'Université de Dijon. Ce wiki est lié à un outil externe d’exploitation des données spatiales qui a été développé sous logiciels libres (bases de données, SIG) par la plateforme technologique et géomatique Bourgogne-Franche-Comté de la Maison des Sciences de l'Homme de Dijon. Les données saisies sont principalement issues des nombreuses publications traitant du sujet. Une autre partie de celles-ci sont issues de la « littérature grise » (rapports d’études ou de recherches, travaux universitaires, etc.) produite par les membres de l’UMR ARTeHIS ou par les partenaires scientifiques (LRMH, DRAC Bourgogne, BRGM, Association « Pierre de Bourgogne »).

Bien qu’accessible à tous, l’outil a cependant été élaboré afin de répondre à des attentes spécifiques.

Pierres dans les carrières

Un outil à l’usage des archéologues et historiens

Pour les archéologues et historiens du bâti, la compilation et l’analyse des données permettent d’appréhender à travers les caractéristiques naturelles et anthropiques des matériaux, perçus dans leurs contextes d’utilisations, la nature même des liens entre la construction et son contexte environnemental (géologique). Il s’agit en particulier de mieux saisir les éventuelles contraintes architecturales que les matériaux peuvent imposer ou subir et qui vont donc avoir une influence sur les modèles architecturaux. A contrario, il s’agit également d’estimer les éventuels liens entre le choix spécifique d’un matériau, potentiellement importé, le traitement technique subi et son emploi en tant que composant du bâti. Etudier, de manière conjointe et diachronique, les centres d’extraction et les utilisations des pierres bourguignonnes permet également d’aborder l’histoire socio-économique de cette industrie en soulignant spécifiquement l’évolution des aires de diffusions, en étudiant les possibles circuits commerciaux et le cheminement des matériaux (voies terrestres et fluviales). C’est là un élément de compréhension crucial du fonctionnement technique et économique de la construction passée. Les historiens de l’art pourront aussi y trouver matière à réflexion quant à la diffusion des modèles, aux filiations stylistiques, qu’il s’agisse d’architecture, de statuaire ou de toute autre production mobilière lithique (sarcophages, meules, etc.).


Sculptures

Un outil à l’usage des professionnels de la filière « pierre » et de la restauration du patrimoine

L’objectif est également de valoriser la production des professionnels actuels de la pierre à travers les usages historiques et techniques des matériaux dans la région et par-delà ses frontières. Il est ainsi possible pour un carrier en activité de référencer directement ou indirectement la pierre qu’il produit à une ou plusieurs utilisations patrimoniales (tutoriel). Le corpus peut être aussi utilisé comme un outil d’aide à la décision pour une personne ayant en charge la restauration d’un édifice puisqu’il est possible de déterminer, à partir d’une pierre identifiée sur un édifice, une provenance certaine ou possible, ou encore une carrière encore en exploitation fournissant un type de pierre comparable (tutoriel).

L'accès aux données se fait à l'aide du module de recherche (en haut de la page) ou par l'intermédiaire de listes d'inventaires (ci-dessous) :

Liens vers les fiches


Voir une autre page
Une lumière sur...

Saint-Berain-Sur-Dheune

No-image.png
Accueil
Nom Saint-Berain-Sur-Dheune
Code pays FR
Code région 26
Code département 71
Code INSEE 71391



Orange marker.png : Pierres en carrière dans cette commune ;

Purple marker.png : Édifices et sites archéologiques dans cette commune ;

Green marker.png : Pierres en œuvre dans cette commune ;

Blue marker.png : Objets lapidaires dans cette commune .

Références